Canari et le Conservatoire du costume corse

Récemment, comme vous l’aurez deviné, on a passé plusieurs journées dans l’une des régions les plus sauvages de l’île de beauté…

Le Cap corse!

Et cette fois-ci, on a choisi de vous emmener à Canari.

DSCF7279                                                              Le campanile

DSCF7272                       A la découverte du quotidien des marins cap corsins…

DSCF7266                      Une idée balade depuis le campanile qui vous permettra de découvrir le hameau de Marinca, la chapelle Saint-Erasme, le hameau de Vignale, le couvent Saint-François et l’église Santa Maria Assunta.

18 promenades autour des villages du Cap corse, de quoi se faire les jambes tout en découvrant le patrimoine de la région!

DSCF7287

L’église Santa Maria Assunta, de style roman a été construite par les Pisans vers la fin du XIII ème siècle. Elle est inscrite aux Monuments Historiques.

DSCF7284Clocher de l’église Santa Maria Assunta

DSCF7286 La nef décorée d’une corniche soutenue par de petites arcatures où l’on peut observer des masques humains et des têtes d’animaux.

DSCF7290

Sur cette pierre située sur la façade de l’entrée principale, on observe deux personnages aux mains ouvertes. Il s’agirait là d’une représentation du pêché originel, Eve offrant la pomme à Adam.

La vue en descendant au hameau de Marinca…

DSCF7315                      Enfin, on ne peut terminer cet article sur Canari sans vous parler du Conservatoire du costume corse.

DSCF7336                    Pour cela, on a trouver une belle vidéo pour un partage en images…                                                                                                                                                                                                            Conservatoire du costume de Canari

Et on ne vous laissera pas non plus sans vous recommander vivement de prendre rendez-vous et de téléphoner avant de vous déplacer pour une visite ! Adressez-vous à l’office du tourisme de Macinaggio ou directementà la mairie de Canari.

Sur ce: bon vent!

Publicités

Les jardins traditionnels du Cap Vert à Luri

Cela faisait plusieurs mois qu’on voulait prendre le temps de s’y rendre…aux jardins traditionnels de Luri!

Espace dédié au patrimoine végétal du Cap corse géré par l’association Cap vert, les jardins nous permettent de découvrir et redécouvrir arbres, plantes et fleurs au fil des saisons.

DSCF7194

DSCF7210

O joie de découvrir des panneaux parsemés par-ci, par-là en latin, français et corse!

On a eu un gros coup de coeur pour les bâtiments traditionnels présents sur le site, restaurés en pierre et lauzes.

DSCF7201

Pour une fin de saison, on a trouvé des jardins un peu tristounets et délaissés. On était bien déçus de s’y rendre un jour ou la petite salle d’exposition et la maison du goût étaient fermées. Personne à l’accueil pour nous recevoir. Zut! On repassera, un jour plus festif à l’occasion de la Fête du vin (La Fiera di u vinu a lieu au mois de Juillet!) ou de la Fête de la nature par exemple! En plus, pour les gourmands et amoureux des produits bio (et corses!) , il y a paraît-il une jolie boutique!

Par-ici pour plus d’infos:

http://www.destination-cap-corse.com/communaute-communes/cap-corse.php?menu=1&ssm=30

L’écomusée du Fortin à Biguglia

Nous revoilà avec un peu de retard…

Cette année les journées du Patrimoine nous ont conduit à l’étang de Biguglia.

Soleil au rendez-vous, petite visite agréable de l’écomusée où nous avons eu un super accueil!

Et comme tous les ans, les petits avaient droit à des ateliers, une attention particulière leur était réservée.

De quoi faire des heureux!

DSCF7126                         Vue sur le Fortin d’Ischia Nova depuis la passerelle d’accès

DSCF7134                      Aperçu de l’exposition permanente de l’Ecomusée du Fortin

Pour un bel aperçu de l’histoire du site et de sa reconversion, c’est par là :

http://www.pole-lagunes.org/actualites/infos-des-lagunes/etudes-et-projets/l-ecomusee-du-fortin-gardien-des-tresors-de-l-etang-d

A notte di a Memoria, la relève des gouverneurs

DSCF0242

Chaque année, depuis 25 ans, une reconstitution historique A notte di a memoria se déroule au mois de juillet à Bastia. Cette année, le rendez-vous était donné le samedi 20 juillet à 21h.

L’occasion pour les Bastiais et touristes de découvrir l’histoire de la ville au travers le spectacle offert par des passionnés!

L’événement  retrace la passation de pouvoir entre ancien et nouveau gouverneur à une époque où Bastia était capitale de la Corse, sous la présence de la République Gênoise.

Pour un aperçu video, je vous renvoie à cet article de France 3 Corse, Via stella:

http://corse.france3.fr/2013/07/21/notte-di-memoria-la-releve-des-gouverneurs-bastia-291091.html

Un beau moment à partager en amoureux, entre amis ou en famille!

Une nuit pour découvrir ou redécouvrir la citadelle bastiaise!

« J’ai fait un rêve… j’ai rêvé que le Tour de France passait par mon île »

Le Chrono est enclenché, ça y est!

Dans une semaine on fêtera les 100 ans du Tour de France en Corse!

L’événement promet d’être grandiose.

Nous on l’attend, le coeur chaud et rempli d’espoir.

Avec les moyens déployés, le patrimoine corse promet d’être grandement mis à l’honneur!

Pourvu que l’histoire des habitants de l’île soit aussi respectée…

A suivre.

Fête de la montagne

Fete de la montagne

 

La fête de la montagne se déroulera  du 24 au 30 Juin prochain!

A cette occasion, Chroniques d’en-haut (format 80mn diffusé sur France 3 Rhône-Alpes, PACA et Franche-Comté) propose une émission spéciale pour nous faire prendre de la hauteur!

Rendez-vous Samedi 22 Juin à 15h20!

Une belle occasion de découvrir cette superbe émission!

Et pour profiter un maximum des festivités, pouvoir se concocter un beau programme pour l’occasion, c’est par ici: http://www.fetedelamontagne.org/

Le hameau d’Occi

La semaine dernière entre les nuages et les gouttes de pluie, on a réussi à profiter de belles  journées ensoleillées ! Direction la Balagne, entre île Rousse et Calvi, allez je vous le donne en Cinq: direction L-U-M-I-O! Mais pour tout vous dire, l’objet de notre pérégrination se trouve dans les environs du village natal de Laetitia Casta… Il s’agit du hameau abandonné d’Occi! J’avais vu un beau reportage dessus sur Via Stella et nous n’avions pas encore pu explorer le coin, alors sac au dos on est parti pour une nouvelle rando!

DSCF5231

Clocher, Lumio

DSCF5279

Vue sur le village abandonné d’Occi

DSCF5251

La chapelle de l’Annunziata restaurée en 2002

DSCF5254

Porte de la chapelle de l’Annunziata

DSCF5305

Un des sentiers menant au site

La fondation d’Occi daterait de l’époque des assauts sarrasins, à une époque où la population fut amenée à se réfugier sur les hauteurs de l’île pour se protéger de l’envahisseur. Le village témoigne du délaissement des zones rurales au début du siècle dernier. Petit à petit la population qui comptait 150 âmes en  1589 a diminué si bien qu’en 1852 on en comptait plus que 62 et qu’un seul habitant y résidait encore en 1917, Félix Giudicelli. L’arrêté préfectoral qui a conduit au rattachement d’Occi à Lumio, le tarrissement de la source ont conduit à l’abandon du site…

L’association Occi Paese Rinascitu qui compte Laetitia Casta pour marraine, s’est engagée pour la sauvegarde du hameau et notamment pour préserver le site de l’impact touristique. Aucune route ne conduit les voitures au village. On y accède par trois sentiers différents.

Situé à 377 mètres, Occi offre une vue panoramique à 180° de laquelle on peut voir la Marine de Sant’Ambroggio. Le site vaut également le détour pour son ancienne aire de battage du blé (« l’aria ») qui surplombe le hameau. Il est en effet peu fréquent d’en trouver une entièrement pavée.

Pour poursuivre la visite en attendant d’enfiler les chaussures de rando, je vous laisse visualiser cette vidéo:

Rendez-vous au jardin!

521351_624943187519505_2026912742_n

Un dimanche en famille? Seul à la maison? Une folle envie d’ aller prendre l’air ?

Profitez-en il vous reste encore l’après-midi pour vous rendre au jardin!

Vous trouverez sur ce lien, les jardins que vous pouvez visiter dans votre région et si un jardin que vous connaissez n’y figure pas, un petit coup de téléphone pour plus de renseignements! Par expérience tout n’est pas recensé (même) sur le site du Ministère!

http://www.rendezvousauxjardins.culture.fr/programme/

Beau dimanche à tous!

Tour de l’Osse, Cap Corse

A la découverte du Cap Corse et … des ses fortifications! Aujourd’hui, on vous fait découvrir la Tour de l’Osse.

 On ne résiste pas à l’envie de partager avec vous de beaux clichés… DSCF0329 DSCF0376

La Tour de l’Osse que l’on ne peut pas louper depuis la route.

Le Cap Corse était la partie de l’île la mieux défendue. De nos jours on a dû mal à se rendre compte de la densité de l’appareillage défensif car un bon nombre de tours ont disparu et certaines d’entre-elles sont en partie détruites. Dès le XVème siècle, les Cap corsins se sont tournés vers la mer, ce qui fait d’eux les premiers corses de l’île a s’être ouverts au continent. A l’époque pisane déja, le commerce du vin était pratiqué. (Source: Tours et citadelles de Corse, Laurent Chabot)

L’avantage du système défensif dans le Cap corse c’est qu’il offre de belles perspectives de balades sans égal dans le reste de l’île du fait de l’état de ces tours!

Et quand on découvre les panoramas des sites fortifiés on ne peut qu’avoir envie de les découvrir et de les redécouvrir.

Un petit aperçu des environs de la Tour de l’Osse…

DSCF0347

Beauté sauvage et eau turquoise, on en redemande!

Premier article sur le sujet et il y en aura d’autres car les Tours sont en Corse partie intégrante du paysage et de l’histoire locale.

Avec elles, c’est tout l’histoire d’un pays, d’une région qui se dévoile, intimement liées à l’histoire des habitants.

Nous aurons l’occasion de vous faire découvrir de nouvelles fortifications d’ici et d’ailleurs!

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              

Jean Moulin et Albertville

Il y a 70 ans, le 27 mai 1943, le Conseil National de la Résistance (CNR) était créé. A sa tête, Jean Moulin.

Un article pour rendre hommage à l’homme qui l’a été, à toutes les valeurs qu’il a porté et qui ont été à l’origine de la création du CNR.

Par ces temps de crise tant politique, économique que moral, il est bon de se souvenir du combat qu’ont mené des hommes à une époque pas si lointaine, pour la Liberté.

Sans doute le savez-vous, Jean Moulin a été sous-préfet d’Albertville.

En obtenant ce titre, il devient le premier plus jeune sous-préfet de France.

Nous sommes en 1925, Jean Moulin a alors 26 ans.

Huit ans plus tard, « Rex » alias « Max »  est arrêté par la Gestapo à Caluire.

Il meurt dans le train qui le transporte en Allemagne.

Les « cendres présumées de Jean Moulin » reposent aujourd’hui au Panthéon.

A Albertville, le lycée Jean Moulin lui rend hommage.

100_4468100_4518